La Fondation Asile des aveugles fête ses 175 ans

Fondée en 1843, la Fondation Asile des aveugles célèbre ses 175 ans en 2018. A cette occasion, elle organise une exposition intitulée Vision[s] à l’Espace Arlaud de Lausanne, du 2 février au 8 avril 2018, présentant une plongée dans l’univers de l’ophtalmologie. Elle y présente les avancées scientifiques historiques de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin jusqu’aux recherches les plus récentes, ainsi que des expériences interactives et ludiques à vivre en famille sur les thèmes de l’oeil et de la vision.

3 janvier 1843. Trois personnages, qui n’ont à priori rien en commun, se rencontrent à Lausanne : Elisabeth de Cerjat, récemment soignée d’une cataracte, Frédéric Recordon, ophtalmologue, et William Haldimand, ancien banquier et mécène. Ensemble, ils évoquent alors ce qui deviendra un projet titanesque pour l’époque : la construction, à l’Avenue de France, d’un hôpital pour soigner les problèmes oculaires de la communauté et d’une institution pour l’éducation et la formation des jeunes handicapés de la vue. 175 ans plus tard, ce sont plus de 600 collaborateurs qui se mobilisent chaque jour au service de la santé visuelle à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, au Centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue, à l’EMS Recordon à Lausanne et à l’EMS Clair-Soleil à Ecublens. A l’occasion de cet anniversaire, la fondation organise une exposition, du 2 février au 8 avril 2018, à l’Espace Arlaud à Lausanne, intitulée

L’exposition se développe en trois parties. Une première rétrospective présente l’histoire de la fondation. Grâce à la collaboration avec le Musée historique de Lausanne et les Archives de la Ville, photographies et matériel ophtalmologique d’époque sont exposés. Une mise en lumière des découvertes marquantes de l’histoire de l’ophtalmologie réalisées au sein de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin est également proposée aux visiteurs. La deuxième partie se veut plus didactique avec notamment un appartement témoin, celui de Tante Paulette, qui présente les aménagements nécessaires pour qu’une personne malvoyante ou non voyante puisse préserver son autonomie. La présentation des recherches actuelles, ainsi que des innovations technologiques complète cette partie.

Enfin, un espace ludique permet aux petits comme aux grands de découvrir l’oeil humain et son fonctionnement grâce à de nombreuses infographies et expériences interactives. Cette dernière partie est tirée de l’exposition “L’oeil nu”, réalisée en 2015 à l’Espace des inventions à Lausanne qui avait rencontré un vif succès auprès des familles notamment.

Grâce à la collaboration de la Bibliothèque Sonore Romande, qui en réalise la version audio, et au service de réadaptation basse vision de l’Hôpital ophtalmique, qui a adapté l’espace, l’exposition est bien évidemment accessible aux personnes en déficit visuel.

Contacts
Service communication : Muriel Faienza ou Frédérique Décaillet, +41 21 626 80 22, communication@fa2.ch

[huge_it_slider id=”2″]

Les photos qui composent le slide ci-dessus peuvent être télécharger en format haute résolution sur www.ophtalmique.ch

Les 600 collaborateurs de la Fondation Asile des aveugles se mobilisent chaque jour au service de la santé visuelle et offrent des prestations de diagnostic, de traitement et d’accompagnement aux personnes atteintes dans leur vision. Les activités de la Fondation incluent l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin – qui assure les activités académiques de la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne et cliniques du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) – un centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue et deux établissements médico-sociaux spécialement aménagés pour les aînés malvoyants, l’EMS Recordon à Lausanne et Clair-Soleil à Ecublens.


Exposition réalisée à l’occasion des 175 ans
de la Fondation Asile des aveugles

Les trois parties de l’exposition

L’histoire

Une active collaboration avec le Musée historique de Lausanne et les Archives de la Ville et du Canton, ont permis de retrouver des documents officiels, tels que l’acte de fondation de 1843, ainsi que des photos, gravures et cartes postales d’époque. Les visiteurs en sauront un peu plus sur les trois fondateurs – Elisabeth de Cerjat, Frédéric Recordon et William Haldimand – ainsi que sur ceux qui ont marqué l’histoire de la fondation, tels Jules Gonin et Marc Dufour par exemple. Une fresque chronologique présentera les développements de la fondation en regard des événements survenus à Lausanne et en Suisse. L’évolution de l’imagerie ophtalmologique, des dessins de la main de Jules-Gonin à l’ultra-sophistication des appareils d’aujourd’hui, sera également proposée, de même que du matériel ophtalmologique du début du 20e siècle, prêté par la Fondation du Musée de l’OEil. Avec la complicité de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry, une plaque en relief de l’édition tactile et en braille du Petit Prince, éditée à l’occasion du 70e anniversaire du célèbre livre de l’écrivain français, sera exposée.

La vision

Cette partie se veut didactique pour permettre aux visiteurs de découvrir l’univers passionnant de la vision de façon pédagogique. Avec le soutien du service de réadaptation basse vision de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, un appartement témoin, celui de Tante Paulette, sensibilisera le public sur les moyens de gérer les difficultés quotidiennes résultant d’un déficit visuel. Aménagé en fonction des besoins spécifiques des personnes malvoyantes ou non-voyantes pour préserver leur autonomie, l’appartement de Tante Paulette fera découvrir aux visiteurs des astuces pratiques parfois insoupçonnées.

Les domaines actuels de la recherche, tels que les implants artificiels, la thérapie génique ou encore les neurosciences, seront présentés, de même que les innovations technologiques visant à mieux accompagner les personnes souffrant d’un déficit visuel.

L’oeil dans tous ses états

Parce que la vision n’est pas uniquement source de pathologie, un espace ludique permettra aux petits comme aux grands de découvrir l’oeil humain et son fonctionnement grâce à de nombreuses infographies et expériences interactives. Les plus jeunes pourront ainsi observer leur pupille, jouer avec des ombres chinoises mais aussi comprendre le rôle fondamental de la lumière dans la vision. Cette ultime partie est tirée de l’exposition “L’oeil nu”, réalisée à l’Espace des inventions à Lausanne en 2015 et qui avait rencontré un joli succès auprès des familles notamment.


Exposition réalisée à l’occasion des 175 ans
de la Fondation Asile des aveugles


Informations pratiques

Espace Arlaud
Pl. de la Riponne 2bis – 1005 Lausanne

Du vendredi 2 février au dimanche 8 avril 2018, du mercredi au dimanche.
Horaires : 12h30 à 18h

Entrée libre. Tout public.

Des visites guidées sont prévues pour les écoles, ainsi que pour des groupes de malvoyants, ces dernières en collaboration avec l’association vaudoise L’Art d’Inclure.

Accès en transports publics

Métro depuis la gare CFF : M2, arrêt Riponne/Maurice Béjart

Bus 7 et 8, arrêt Riponne/Maurice Béjart
Bus 16, arrêt Pierre-Viret
Bus 1 et 2, arrêt Rue Neuve

Parking de La Riponne à proximité.

Agenda

Prochain rendez-vous du 175e anniversaire
Samedi 26 mai : portes ouvertes à l’Hôpital ophtalmique, au Centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue et à l’EMS Recordon.

Télécharger le dossier de presse